Adhésions
Vie associative

La vie de l’association

Faire connaître au monde la richesse de notre patrimoine national, mettre en ligne un exceptionnel musée virtuel, développer un centre de documentation spécialisé ne sont pas nos seuls objectifs.

Nous voulons élargir le cercle de ceux qui partagent notre passion, faire de l’Académie FX une plateforme de partage, d’échange et d’apprentissage.

Nous voulons élargir le cercle des collectionneurs « éclairés ».

Rejoignez-nous, la tâche est immense, c’est ensemble que nous contribuerons à faire rayonner le patrimoine dont nous avons hérité et que nous avons le devoir de transmettre.

Votre contribution à l’amélioration du site et à la réalisation des actions de l’association constitue son moteur et son carburant.

Vos cotisations sont nos seules ressources pour faire fonctionner les outils que nous construisons, cette contrainte garantit notre autonomie et la liberté de nos commentaires. Nous ne vendons pas de couteaux, nous les partageons.

Les voies de l’adhésion vous sont ouvertes sur le site, partagez notre engagement.

Composition du Conseil Scientifique de l’association

Le Conseil Scientifique de l’Association est un organe d’impulsion et de contrôle des activités impulsées par le Bureau de l’Association. Il fonctionne à l’initiative de l’un ou plusieurs de ses membres, il travaille et échange en distanciel pour employer ce mot mis en vedette par une pandémie et peut se saisir spontanément et sans contrainte formelle.

Ses membres sont :

Robert Beillonnet – artisan d’exception distingué parmi les Meilleurs Ouvriers de France (MOF) à deux reprises, Robert Beillonnet a la réputation justifiée de savoir tout faire en coutellerie. Figure tutélaire parmi ses pairs, si vous faisiez partie des derniers à ignorer les grandes étapes de sa vie ou si vous voulez prendre conscience de l’étendue de son Œuvre, visitez son site internet. Notre deuxième couteau du mois est un laguiole quatre pièces dont l’apparente simplicité résulte de la parfaite synthèse entre une maîtrise technique absolue et un sens exemplaire de l’esthétique, de ce qui fait l’élégance d’un couteau qui se joue au plus petit détail. Il s’agit d’une pièce de Haute Coutellerie.

François Béligné – François Béligné ne peut pas être membre actif du conseil scientifique. Il a rejoint le paradis des couteliers à la fin du 17em siècle en 1697. C’est son père qui avait créé l’entreprise en 1610 à Langre, l’une des premières entreprises créées en France, mais François a été le premier de la dynastie Béligné à être reçu Maître coutelier en 1654. Nous l’avons choisi pour illustrer la naissance de la coutellerie moderne et le point de départ de nos collections. Membre honoraire du conseil scientifique, son souvenir nous rappelle tout ce que la coutellerie contemporaine doit à ses ancêtres. Nous nous devions d’honorer sa mémoire en choisissant l’une de ses réalisations comme premier couteau du mois. On notera avec curiosité que ce couteau qui préfigure toutes les difficultés techniques de fabrication du modèle avec lame en équerre est aujourd’hui communément appelé à la Berge du nom de Monsieur Berge qui était coutelier à Paris au 18e siècle, c’est à dire après que François Béligné ait réalisé ce modèle. 

Michel Fervel – ses obligations ne lui permettent pas d’être actif au sein de l’association, mais coopté comme membre d’honneur de notre conseil scientifique, il a toute autorité pour nous taper sur les doigts en cas de manquement et le loisir de nous encourager à nous dépasser. Vous trouverez dans le centre de ressources du site deux liens précieux qui vous conduiront vers une conférence sur le patrimoine immatériel des collectivités territoriales ou bien évidemment son remarquable travail de sériation des marques de coutellerie de Thiers consultable sur une base de données en ligne qui fait référence sur les marques de couteaux de Thiers ainsi que diverses publications de la Confrérie du couteau de Thiers. 

Pierre Gariot – Président de la Société historique et archéologique de Langres, fondatrice du musée de Langres en 1838. Ses recherches historiques portent sur les couteliers langrois et ceux bassin nogentais au XVIII° et XIX° siècle. Collectionneur de marques langroises, il s’intéresse à toutes les « classes de la coutellerie », la coutellerie fine bien sur, mais aussi les coutelleries professionnelles ( rasoirs, jardinage, chirurgie) qui sont moins étudiées.

Pierre-Yves Javel – amoureux des couteaux régionaux, des couteaux de métier, sa passion et son expertise sont immenses. Il a réuni au cours d’une vie de passion une extraordinaire collection qui raconte l’histoire de la coutellerie régionale, marqueur social et identité de métier. Son savoir est immense, sa générosité pour le partager également, il est animé par le désir de faire bénéficier le plus de gens possibles de l’étonnante collection qu’il a réunie, c’est enfin à son talent que l’on doit les dessins des silhouettes des grandes familles de couteaux régionaux que nous publions sur le site. 

Jerôme Lamic – artisan d’exception distingué parmi les Meilleurs Ouvriers de France (MOF), Jérôme Lamic exerce ses talents de coutelier et de graveur dans la région de Laguiole dans un atelier situé lieu-dit Gaillac Bas commune de Le Nayrac que seuls les plus obstinés peuvent atteindre sans l’aide bienveillante du maître des lieux. Des Laguiole certes et parmi les plus beaux, mais il n’hésite pas à créer des modèles totalement originaux et un nouveau couteau régional dénommé comme il se doit Le Nayrac qui a vocation à devenir un classique. Notre troisième couteau du mois est un laguiole original par sa forme puisqu’à rétreint, pièce unique par la richesse de sa gravure et par la rareté de son habit taillé dans une exceptionnelle loupe de bois de fer. Il s’agit d’une pièce de Haute Coutellerie.

Christian Lemasson – Christian Lemasson est l’érudit de la coutellerie. Il est l’auteur incontournable de plusieurs ouvrages de référence et de nombreux articles spécialisés, en particulier dans la revue La Passion des Couteaux. Il s’appuie sur une documentation exceptionnelle qu’il a lui-même constituée en allant « aux sources » et ne délivre que des informations fiables. Son dernier ouvrage, « Couteaux de France – Histoire des couteaux régionaux » publié chez Artémis est LA référence du domaine, qui plus est élégant, très illustré et surtout magnifiquement bien écrit.

Jacques Leymarie – collectionneur de couteaux mais peut être et surtout collectionneur de relations d’encouragement avec les artisans couteliers, il a consacré une grande partie de ses loisirs à pousser les meilleurs artisans à dépasser leurs limites. Son exigence est légendaire. Comme Caius Mæcenas, amoureux de la poésie qui aidait les poètes, Jacques Leymarie ne parle jamais d’un couteau sans associer l’ouvrage à l’artisan qui l’a réalisé.

Alain Mourgue – Collectionneur érudit, Alain Mourgue ne résiste jamais à enrichir sa fabuleuse collection d’une pièce dont la patine met la fraicheur en évidence. Il prêche que la lame est l’âme d’un couteau mais il se laisse volontiers séduire par un habit qui la met en valeur. Il est toujours disponible pour faire bénéficier son entourage des connaissances acquises au cours de sa longue et riche expérience. Sa collection est impressionnante aussi bien par le très grand nombre de pièces que par la qualité de chacune d’entre elles.

Lucien Peronne – ses obligations ne lui permettent pas d’être actif au sein de l’association, mais il a été coopté comme membre d’honneur de notre conseil scientifique, nous sommes nombreux à lui devoir beaucoup. Il a réuni avec son épouse Maïté et avec un discernement exemplaire une magnifique collection qui a été récemment dispersée lors d’une vente aux enchères qui s’inscrit dans l’histoire des plus belles ventes spécialisées de haute coutellerie. Le catalogue numérisé de cette vente est disponible dans le centre de ressources du site.

Frédéric Pruvost – Frédéric Pruvost est directeur du Musée de la Coutellerie de Nogent riche de plus de douze mille pièces. Le Musée de la Coutellerie de Nogent est partenaire de l’association Académie FX qui met en ligne par l’intermédiaire de son musée virtuel une sélection de pièces conservées dans les collections du Musée. Frédéric Pruvost a débuté sa carrière en enseignant l’histoire. C’est avec enthousiasme qu’il s’est réorienté, et que passionné par la coutellerie il a pris la direction du Musée de la Coutellerie de la Ville de Nogent. Ses compétences et son enthousiasme promettent de belles initiatives.
Le sixième couteau du mois sera un couteau insculpé de l’aiguille de Nicolas Prudent et issu des collections du Musée de Nogent.

François Robineau – François Robineau est un collectionneur amateur prisonnier de ses coups de cœur. Il s’est engagé dans la protection des chefs d’œuvre du 18e siècle comme dans la promotion de la création de haute coutellerie contemporaine. Il s’attache aux couteaux qui lui racontent une histoire d’hommes. Formé sur le tas par les échanges réguliers avec ses compères, il s’est attaché au projet de l’Académie de constituer une base de connaissance qui a vocation à servir de référence loyale détachée de toute arrière-pensée mercantile.

Laurent Rocquevieille – collectionneur connaisseur de tous les recoins et détours de l’histoire de la coutellerie, apprécié et respecté de la majorité des intervenants actifs dans le domaine, il a eu la sagesse de constituer une collection spécialisée centrée sur les couteaux dits de Châtellerault, même si nombreux sont ceux qui ont été fabriqués à façon à Nogent. Il a réussi à réunir la quasi-totalité des modèles et des variantes des couteaux de la famille des Châtellerault et sa collection comporte nombre des plus belles pièces de cette catégorie. Ses amis le qualifient de spécialiste mondial de la coutellerie de Châtellerault, un titre bien mérité que personne ne conteste.

Jean-Pierre Suchéras – artisan d’exception distingué parmi les Meilleurs Ouvriers de France (MOF) à deux reprises, Jean-Pierre Suchéras a comme Robert Beillonnet la réputation justifiée de savoir tout faire en coutellerie. Qu’on en juge, il a restitué leur splendeur passée à plus d’un chef d’œuvre, chacune de ses pièces est un modèle de précision, leurs finitions sont exemplaires, etc. Sa singularité est aussi d’avoir l’audace d’innover, de prolonger la demande par l’offre. Plusieurs collectionneurs attendent ses pièces créatives avec impatience. Il met en effet son talent au service de la création de modèles tout à fait originaux qui ne ressemblent à rien de ce qui a été fait mais qui seront sans doute réinterprétés par les générations futures qui se les approprieront. Notre quatrième couteau du mois est une déclinaison du modèle libre de couteau de chasse qui a valu sa deuxième distinction de MOF à Jean-Pierre Suchéras. Il s’agit d’une pièce de Haute Coutellerie.

Adrien Vautrin – on appelle entre amateurs Adrien Vautrin le Mozart de Nogent. Mélomane proche de la musique, à la manière de Mozart et s’il n’a peut-être pas l’oreille absolue, il a l’œil absolu pour modéliser à vue un couteau et il a la capacité de graver le modèle constitué en mémoire pour pouvoir le restituer à l’identique, ou mieux encore le restituer en corrigeant ses défauts, ou mieux encore en l’améliorant par des petits plus qui sont de grandes avancées. Amoureux de la tradition, il maîtrise les techniques les plus avancées qu’il ne met en œuvre qu’à bon escient. Notre cinquième couteau du mois est une déclinaison du modèle d’onglier de luxe dit Zeppelin créé par Messieurs Louis et Lucien Garnier qui illustre parfaitement cette capacité à s’approprier l’excellence et à la faire progresser. Il s’agit d’une pièce de Haute Coutellerie.

Daniel Verdier – Daniel Verdier est antiquaire spécialisé dans les outils anciens, expert de ventes aux enchères spécialisées en coutellerie comme la vente de la fameuse collection de Maïté et Lucien Péronne dont le catalogue est numérisé dans le centre de ressources. Ses exigences personnelle et professionnelle nous éviteront beaucoup d’erreurs et d’excès dans nos commentaires. Il sera le représentant au sein de notre Académie du lien spirituel qui unissait Socrate, Platon et Aristote au sein de la première Académie en banlieue d’Athènes à la recherche du « bien » et du « bonheur » par les voies de « l’éthique » il y a à peu près 450 ans avant la naissance de Jésus.

Nos partenaires

Plongez plus loin dans l’art de la coutellerie avec notre réseau de musées partenaires. Nous avons le privilège de collaborer avec des institutions de renommée qui partagent notre passion pour la coutellerie. Ces collaborations enrichissantes nous permettent d’élargir notre horizon et de contribuer à une meilleure connaissance et appréciation de cet art. Découvrez qui sont ces acteurs de premier plan dans le monde de la coutellerie.

Nos membres

Cette communauté diversifiée et engagée est le cœur battant de notre association. Chaque membre apporte sa propre contribution unique à notre objectif commun : la préservation, l’étude et le partage de l’art de la coutellerie. Parcourez notre liste de membres pour découvrir qui sont ces personnes dévouées qui partagent votre passion.

Retour en haut